Lorsque je donne des ateliers d’écriture, je parle de ces moments magiques où, tout à coup, le monde de l’imaginaire s’offre à nous.

Hier, je suis allée, à cinq minutes en voiture de chez nous, au village voisin, me promener aux sentiers de la Cascade de la rivière Nicolet. Et là, en plein milieu de la rivière, il m’attendait… Le dragon de l’histoire, que j’écris actuellement, me regardait de son oeil ouvert… Vous dire à quel point j’ai été émue.